Langue
bandeau_erosion

Métiers

Contrôle érosion

Les chantiers de construction génèrent la mise à nu (sans protection végétale) de surfaces qui peuvent générer, temporairement, de graves désordres sur l’environnement de proximité et éloigné.

Les chantiers de construction génèrent la mise à nue (sans protection végétale) de surfaces qui peuvent générer, temporairement, de graves désordres sur l’environnement de proximité et éloigné.
Le lessivage des surfaces terrassées génère :

  • Turpitude des eaux avec les effets connus sur faune et flore
  • Augmentation de la battance des sols en aval : limite l’infiltration de l’eau, la circulation de l’air tout en favorisant l’érosion hydrique.
  • Lessivage des fines et humus contrariant la germination des semis réalisés à posteriori.

L’intégration de mesures compensatoires et conservatoires doit être réalisée dès la phase préparatoire des terrassements et ce, jusqu’à la remise en place du couvert végétal définitif.
Les dispositifs utilisables sont nombreux et doivent être positionnés et adaptés en fonction des contraintes réelles récoltées sur les sites.

  • Barrières à sédiments : Fascines filtrantes positionnées en pied de zone permettant d’évacuer les eaux tout en piégeant les sédiments
    Application : Stockage de matériaux, talus, bassin versant
  • Filtres à sédiments : Eléments préfabriqués comportant un filtre végétal favorisant le dépôt des sédiments
    Application : En amont des bassins d’orage ou zone avec écoulement concentré et régulier
  • Floculation des sédiments : Dispositif comportant des PAM permettant de floculer les eaux et ainsi réduire et gérer la vitesse d’écoulement
    Application : En amont des filtres à sédiments, en prévision d’un épisode orageux ou en protection localisée courte durée.
  • Confinement de surfaces : Dispositif végétal hydrophile déroulé ou projeté permettant le confinement total d’une zone
    Application : Stock de matériau ou zone pentue en attente